La remédiation cognitive, kezaco ? Découvrez les lauréats du concours de vulgarisation scientifique

Avec 24 participations, venant de toute la France, mais aussi de Belgique, de Tunisie et d’Algérie, la première édition du concours de vulgarisation scientifique "La remédiation cognitive : kezaco ?" a remporté un vif succès !

Ouvert à tous, celui-ci avait pour objectif de rendre la remédiation cognitive, plus lisible et accessible à tous. En effet, celle-ci est de plus en plus proposée au sein des parcours de soins en psychiatrie, et reconnue comme une prise en charge permettant de favoriser le rétablissement. Cependant, il reste encore difficile de trouver des informations pédagogiques, qui soient compréhensibles et claires pour les non professionnels.

Avec créativité et pédagogie, les participants ont relevé le défi ! Le choix a été difficile pour le jury composé d’usagers et de professionnels de la remédiation cognitive. Il s’est appuyé sur trois critères pour évaluer les différentes participations : créativité, accessibilité, et pertinence.

Les trois premiers prix ont été remis lors du colloque annuel de l’AFRC qui s’est tenu à Lille, le 21 septembre 2018. Le Jury félicite les lauréats, ainsi que tous les participants pour la qualité de leurs participations !


1er PRIX :

Décerné à Marion Féron et Julie De Wever pour leur vidéo de type "draw my life"

Fraichement diplômées en neuropsychologie, Marion Féron et Julie de Wever ont souhaité participé à ce concours car « Les concepts en psychiatrie restent encore trop peu transparents pour le grand public ». Intéressées par le côté ludique du concours, elles ont proposé une vidéo de type « draw my life », un support illustré par des dessins représentatifs. Un format qui a particulièrement séduit le jury en raison de sa clarté et créativité. Pour plus d’informations sur leurs démarches


2ème PRIX :

Décerné à Mme Clémence Isaac, Unité de recherche clinique, Pôle 93G03, EPS Ville Evrard pour une vidéo animée :

Psychologue clinicienne à l’EPS Ville Evrard, Clémence Isaac a souhaité s’impliquer « parce que la psychiatrie en général, et la réhabilitation ne sont pas bien connues du grand public ». C’est pour elle un « devoir en tant que professionnels de santé de s’emparer des medias du grand public (youtube, presse grand public, réseaux sociaux,...) afin de faire passer des messages clairs et positifs sur les initiatives en matière de santé mentale. » Une nécessité pour « que l’ensemble de la population comprenne notre travail » « mais aussi pour que les usagers de la santé mentale soient informés des nouveaux dispositifs de soin dont ils peuvent bénéficier. ». Ce format très pédagogique, qui place l’usager au centre de sa prise en charge a été très apprécié par le jury.


Troisième prix ex-aequo :

Décerné au groupe de SLAM de la Clinique Robert Schuman, à Berlaimont, pour leur vidéo et leur slam :

Le groupe SLAM de la clinique Robert Schuman est composé exclusivement de personnes ayant bénéficié d’au moins un programme de remédiation cognitive. « Sous forme d’abord de brainstorming, les termes spécifiques ont été listés puis le groupe a construit des phrases reflétant son vécu. Après avoir choisi une mélodie, les participants ont posé leurs voix. Nous voulions montrer l’importance des mots employés et du ressenti. Les membres du groupe ont ensuite réalisé des illustrations par différents moyens (peinture, craie, collage) pour réaliser un clip vidéo. » Le jury a été particulièrement séduit par l’originalité de ce support ainsi que la place donnée au vécu des usagers. Pour plus d’informations sur leurs démarches


Décerné à Mme Chloé Duboc et Mme Marie Dekerle, pour leur vidéo en STOP MOTION donnant la parole aux légos :

Toutes deux neuropsychologues au centre lyonnais de réhabilitation psychosociale, Marie Dekerle et Chloé Duboc ont fait appel à des légos pour expliciter le terme de remédiation cognitive. Un support qu’elles ont choisi pour son originalité, et sur lequel elles ont posé leur voix pour construire un dialogue entre les deux personnages. Le jury a été là aussi séduit par la créativité et la clarté de ce support.


Les mentions spéciales

Le jury a également décerné trois mentions spéciales afin de récompenser les participations qui se sont particulièrement distinguées pour leurs créativité, pertinence et accessibilité.


Mention spéciale pour la créativité : dessin réalisé par un usager lors d’un atelier thérapeutique dessin de l’ADLCA à Bletterans

Dessin
Dessin


Mention spéciale pour la pertinence : livret A4 réalisé par Ewa Bulzacka

Livret
Livret


Ewa Bulzacka est neuropsychologue au Pôle de Psychiatrie et d’Addictologie de l’hôpital Chenevier à Créteil. Dans son travail d’accompagnement en remédiation cognitive elle utilise des métaphores et des images qui facilitent l’appropriation de nouveaux concepts. Elle a choisi un format simple qui permet au patient de garder une trace écrite avant ou après la consultation. La cognition et la remédiation cognitive y sont décrites avec des termes qui se veulent rassurants et déstigmatisants.


Mention spéciale pour l’accessibilité : affiche réalisée les usagers du Par-Chemin, dispositif de soins de réhabilitation psychosociale, centre psychothérapique de l’Ain

Affiche
Affiche