[Interview] Rencontres à la bibliothèque | entretien avec Fabien Drouet

Pascal Bellanca-Penel a interviewé Fabien Drouet suite à sa venue à la Bibliothèque du Centre Ressource, le 9 juin dernier. Nous l’avions accueilli pour un moment de lecture, de musique, et d’échanges. Il est venu partager avec nous une lecture musicale de ses poèmes, accompagné de sa guitare.

  • Jeudi 9 juin


[Événement] Lecture musicale et scène ouverte avec Fabien Drouet, auteur et musicien

Le jeudi 9 juin 2022, de 9h30 à 11h30, à la Bibliothèque du Centre Ressource, nous avons accueilli Fabien Drouet pour un moment de lecture, de musique, et d’échanges. Il est venu partager avec nous une lecture musicale de ses poèmes, accompagné de sa guitare.
Pendant l’entracte, les membres du public qui le souhaitaient ont pu partager leurs propres poèmes, chansons, ou histoires courtes.


Présentation de Fabien Drouet par lui-même :

"Auteur de poèmes et de nouvelles, musicien compositeur, vit à Lyon.
A trouvé en l’écriture et la lecture de formes courtes un médium vital d’impressions et d’expression.
Tente quelquefois d’honorer des CDD dans le secteur du nettoyage industriel.
Y parvient une fois sur quatre.
Trouve ce ratio correct.
"Se contente de peu", diront certains. "Quel panache !" répliqueront d’autres.
Aime écrire au stylo bic, noir si possible."

En juillet 2018, il lance un journal gratuit, 21 minutes (revue de poésie au sens large), qui est distribué dans les rues, aux arrêts de métro et dans les gares.

Il a publié deux recueils de poésie :

  • Je soussigné, aux éditions la Boucherie Littéraire en 2020
  • Sortir d’ici, aux éditions les Étaques en 2019


À l’âge de 8 ans, en novembre, le docteur avait appelé ça un coup de blues. C’était sûrement la faute à novembre et parce que l’automne, parce que le début des grisailles, la faute aux premières branches dénudées. À 9 ans, en août, je ne voulais plus voir personne, ne parlait plus. Sauf pour demander une ration supplémentaire de pâtes-steak. C’était août, c’était l’été, le mois durant lequel les enfants jouent, le mois durant lequel les enfants taiseux n’ont plus personne à écouter. À 10 ans c’était novembre, "ce garçon a un creux chaque année en novembre", il avait dit.

Sortir d’ici, 2019, p.13

🎥 captation visuelle et sonore : Enzo Moscatelli et Lisa Mambré

— 

La vidéo est disponible ci-dessous et sur la chaîne youtube du Centre Ressource !